31 juillet 1916 – Un avion allemand jette des fléchettes dans le faubourg Cérès ; les enfants peuvent, paraît-il, en trouver à poignée. On parle d’un soldat seul atteint.

Je puis me procurer une de ces fléchettes, engin redoutable en raison de son poids, de sa forme et surtout de la vitesse que doit lui donner l’accélération, dans une chute de plusieurs centaines de mètres.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

flechettes

source : Forum Pages14-18


Lundi 31 – Visite de M. Pelet, Mme Hubert, Mlle Gérard, Mme Camu. Visite à S. Sulpice.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 31 juillet

Nous avons violemment bombardé les tranchées et les gares arrière ennemies, entre l’Ancre et la Somme. Au cours de ce bombardement, nous avons fait sauter un dépôt de munitions dans les lignes allemandes, près de Courcelettes.
Des détachements d’infanterie canadienne ont pénétré en deux endroits dans les tranchées ennemies au sud d’Ypres.
Les fusiliers du Royal Munster ont exécuté une opération analogue dans le saillant de Loos.
Dans l’un et l’autre cas, les Allemands ont subi de fortes pertes. L’ennemi a tenté d’opérer deux coups de main vers la redoute Hohenzollern. L’un d’eux a échoué sur nos réseaux de fils de fer; l’autre a permis aux Allemands de pénétrer dans notre tranchée de première ligne d’où ils ont été rejetés.
Au nord de la Somme, nos troupes, passant à l’attaque, ont enlevé, entre la cote 139 et la rivière, tout le système des tranchées ennemies sur une profondeur variant de 300 à 800 mètres. Nous sommes parvenus aux abords du village de Maurepas; nous tenons le bois au nord de Hem, la carrière au nord de ce bois et la ferme de Monacu. Toutes les contre-attaques allemandes ont été brisées avec de grosses pertes. Nous avons fait plus de 200 prisonniers.
Nous avons repoussé un assaut à l’ouest de l’ouvrage de Thiaumont.
Les captures russes montent à 32000 hommes et 114 canons pour les journées du 28 et du 29. Nos alliés progressent sur le Stokhod

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button