Cardinal Luçon

Samedi 13 – Visite à la permanence de l’Union Remo-Ardennaise. Réu­nion de plusieurs centaines de mes diocésains réfugiés à Paris dans la crypte de l’église S. Augustin qu’ils remplissaient, avec Mr le Curé de S. Augus­tin. Allocution. Tous défilent devant moi, beaucoup pleurent. A 9 h. matin retour à Reims. Reçu réponse du Cardinal Forlay, à qui comme à Mgr Ireland et Mgr Bruchetti j’avais écrit en faveur des malheureux et des œuvres rui­nées du diocèse. Mgr Ireland m’envoie 1000 f. ; Card. Forlay 5000 pour 1000 messes. Mgr Bruchetti m’envoya plus tard 15.000 f…. aux Évêques d’Arras et de Verdun. Les derniers vieillards des Petites Sœurs des Pauvres quittent l’Asile devenu trop périlleux.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Samedi 13 mai

Sur la rive gauche de la Meuse, des combats partiels nous ont permis d’élargir sensiblement nos positions au sud-est d’Hautcourt.
Au Mort-Homme, les Allemands ont tenté vainement de nous déloger des positions conquises par nous le 10 mai sur les pentes ouest. Deux attaques successives ont été repoussées par nos feux.
Sur la rive droite, bombardement violent de nos premières et de nos deuxièmes lignes entre le bois d’Haudromont et Vaux. Une attaque allemande dirigée contre nos tranchées au sud-est du fort de Douaumont, a été complètement repoussée.
Sur le front belge, les Allemands, après un violent bombardement des environs de Dixmude, ont tenté d’occuper un élément de tranchée au bord de l’Yser. Ils ont été deux fois repoussés. L’artillerie belge a bouleversé les retranchements ennemis.
Les Russes ont repoussé une tentative d’offensive turque dans la direction d’Erzindjan. Ils ont progressé le long de la côte de la mer Noire.
Les Italiens ont obtenu un succès dans le bassin de Plezzo, au nord de Gorizia. Ils ont fait 123 prisonniers.
Le Reichstag a refusé la mise en liberté de M. Liebknecht.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


135_001

Share Button