Cardinal Luçon

Lundi 1er – Nuit tranquille en ville, sauf bordées de temps en temps entre batteries. 4 h. 1/2 soir un aéroplane laisse tomber une bombe (ou torpille ?) qui blesse ou tue un homme et démolit 10 maisons. Profession d’une reli­gieuse à Rœderer. Température matin + 12° ; midi à l’ombre + 23°. A 4 h. rafales de 4 ou 5 bombes sur les batteries ; 6 h. bombes sifflent. Vers 4 h. aéroplane (français, je crois).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 1er mai

Dans la région au sud de Lassigny, les Allemands, après une vive canonnade, ont dirigé une petite attaque sur nos positions, entre Attiche et le Hamel. Après avoir pris pied dans un élément de tranchée, ils en ont été rejetés par une contre-attaque.
A l’ouest de la Meuse, bombardement du secteur d’Avocourt et de la région d’Esnes. Nous enlevons une tranchée au nord du Mort-Homme, en faisant 53 prisonniers, dont un officier. Nous enlevons également une tranchée au nord de Cumières, en faisant 30 prisonniers.
Activité intermittente d’artillerie sur la rive droite de la Meuse et en Woëvre.
Dans les Vosges, nous repoussons l’ennemi avec pertes pour lui, au bois de Sapt, à la Tête-de-Faux et au sud de Largitzen.
Nous avons abattu un fokker près de Roye et contraint un autre à atterrir dans la même région. Deux fokkers ont été abattus, l’un près des Eparges, l’autre au sud de Douaumont. Trois taubes ont été descendus près de Verdun.
Les Allemands, après avoir attaqué le front anglais à l’aide de gaz asphyxiants, ont dû reculer.
Le général Smuts continue la poursuite de l’ennemi en Afrique orientale.
Succès russe dans la région d’Erzindjian, en Asie Mineure.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

302n8775

Source : http://museevirtuelmilitaire.centerblog.net/rub-cpa-et-photos-guerre-de-14-18–32.html

 

Share Button