Cardinal Luçon

Dimanche 16 – Rameaux – + 5°. Nuit assez tranquille autour de Reims, calme en ville – 10 h. Aéroplane français ; 11 h. Bombes sifflent sur batte­ries ; Item jusqu’à 5 h. avec sifflement. Retraite du mois. B. Visite de M. Abelé.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 16 avril

Bombardement violent sur la rive gauche de la Meuse, devant nos lignes de la cote 304. Sur la rive droite, les Allemands ont déclenché, en fin de journée, une petite attaque sur nos positions de Douaumont. Cette attaque a été complètement repoussée.
La nuit a été calme, sauf un bombardement vers Haudromont.
Duel d’artillerie en Woëvre (Moulainville).
La dernière note allemande au sujet du Sussex a fortement mécontenté les États-Unis. Le président Wilson a prononcé à New-York un discours qui trahit son irritation.
Le général Carranza a demandé à l’Union américaine de cesser la poursuite des bandes de Villa au Mexique. Le cabinet de Washington a refusé de retirer les ordres donnés.
Sept terroristes allemands ont été arrêtés aux États-Unis.
Les Anglais bombardent les positions ennemies dans le Pas-de-Calais (Souchez et Carency). Ils ont rejeté plusieurs attaques accompagnées d’émissions de gaz lacrymogènes.
Le cabinet portugais reste au pouvoir.
Le général Porro, sous-chef d’état-major italien, est allé contrôler les installations de Vallona.
Les parlementaires français ont visité la flotte britannique.

Source : la Grande Guerre au jour le jour.


13 mars 1916 - carnet Louis Delozanne

13 mars 1916 – carnet Louis Delozanne

 

Share Button