Cardinal Luçon

Lundi 3 – Nuit tranquille ; + 10 ; Journée tranquille ; canon au loin.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Lundi 3 janvier

Nos batteries de campagne et nos canons de tranchées ont causé de gros dommages, en Belgique, aux organisations ennemies de la région des Dunes; deux incendies ont été allumés; deux dépôts de munitions ont sauté.
En Champagne, notre artillerie lourde a exécuté au cours de la nuit, un bombardement efficace sur les baraquements ennemis, au bois de la Malmaison.
Une attaque allemande à coups de grenades sur nos tranchées aux environs de la route de Tahure à Somme-Py a été refoulée.
En Argonne, un tir de nos batteries a dispersé une troupe allemande en mouvement sur la route d’Avocourt à Malancourt.
Sur les Hauts-de-Meuse (bois des Chevaliers), nous avons provoqué l’effondrement de plusieurs blockhaus allemands.
Nancy a reçu, encore une fois, deux obus. La pièce ennemie a été prise sous notre feu.
Violent bombardement ennemi à l’Hartmannswillerkopf. Nos troupes, sur un front de 200 mètres, se sont reportées à l’ouest du ravin au sud du Rehfelsen.
Les Russes continuent à livrer des combats heureux dans la région du Pripet et en Galicie.
Guillaume II a été opéré; certains télégrammes persistent à donner son état comme très sérieux.
Les Etats-Unis vont protester à Vienne contre le torpillage du Persia, qui a fait deux cent quatre-vingt dix victimes.

Infirmerie : 114e et 335e Régim

Infirmerie : 114e et 335e Régiment – collection privée

 

Share Button