Louis Guédet

Dimanche 28 novembre 1915

442ème et 440ème jours de bataille et de bombardement

9h soir  Soleil. Gelée et vent d’est froid et cinglant. Messe de paroisse rue du Couchant. L’abbé Landrieux dit en quelques mots à ses paroissiens qu’il va les quitter pour la Mitre à Dijon. Travaillé, fait mon courrier. Vu Charles Heidsieck, les Abelé, rentré chez moi et mis à jour ma correspondance jusqu’à présent. Écris aux Schulz à qui je n’avais pas écrit depuis longtemps à cause d’un imbécile de policier qui croyait que nous faisions de l’espionnage !!!…  c’est à gifler. Je suis fatigué. Il est 10h du soir.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Paul Hess

Très forte gelée, qui a pris subitement et va jusqu’à – 8 à – 10°.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Dimanche 28 – Nuit tranquille, sauf gros coups de canon de temps en temps. Visite aux soldats chez les Petites Sœurs des Pauvres, 9 hl/2, Géné­ral et Colonel présents ; chapelle et tribunes pleines. Retraite du mois. Très froid, à 9 h. soir, 5 degrés au-dessous de zéro.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 28 novembre

Vives actions d’artillerie en Belgique (régions de Lombaertzyde et de Boesinghe, et au sud de la Somme (secteur de Fouquescourt).
Au nord de Saint-Mihiel, nous avons démoli une batterie ennemie à la cote Sainte-Marie. A Billy-sous-Mangiennes, nous avons dispersé un fort détachement par un feu à longue distance.
Les ennemis ont fait une triple tentative par gaz suffocants dans le secteur Forges-Bethincourt, à l’ouest de Verdun. Ces trois émissions ont abouti à un échec total.
Dans le secteur français de Macédoine, nos avions ont bombardé les environs de Stroumitza et la ville d’Istip.
Nos troupes, à raison du repli des Serbes, sont revenues de la rive gauche sur la rive droite de la Cerna.
Aux Dardanelles, notre artillerie a détruit des pièces turques de gros calibre, et notre travail de mines a heureusement progressé.
Les ministres alliés à Athènes ont remis un aide-mémoire à M. Skouloudis pour préciser leurs desiderata.
Une mission militaire russe est arrivée à Londres. Le général russe Gilinsky est venu également
en mission à Paris.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


ob_520859_417-001

Share Button