Cardinal Luçon

Nuit tranquille. Rien. Réception du Cardinal de Lai con­cernant la nomination de l’Évêque de Dijon. Lettre à Mgr Baudrillart. Ré­cit de la Messe de M. Biaise (Recueil,p. 53).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 10 Novembre 1915. Pas de bombardement. C’est long. L’attaque libératrice ne viendra donc jamais. J’ai reçu une lettre de Mignot ; ils me donnent la marche à suivre pour les réclamations du vol qui a été commis chez nous. Cela occupera mon temps.

Je t’aime mon Charles.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne


 

Mercredi 10 novembre

Fusillade continue dans la région de Loos. Combats de patrouille à nos avantages en Artois.
Actions d’artillerie sur le plateau de Nouvron, où nous avons effectué des concentrations de feux très efficaces sur les organisations ennemies.
Violent bombardement ennemi dans le secteur de Beuvraignes et en Champagne dans la région du Trapèze. Notre artillerie riposte énergiquement.
Dans les Vosges, au sud de Lusse, nos canons de tranchées démolissent un blockhaus et des abris ennemis.
La prise du col de Lana par les Italiens leur ouvre un large débouché sur le Trentin. Ils ont encore enlevé une cime importante près de ce col.
Les Allemands reconnaissent que leur offensive dans la région de Pinsk, en Russie, a totalement échoué.
Les Autrichiens prétendent passer de l’Herzégovine en Montenegro avec trois corps d’armée.
Les sous-marins allemands, en Méditerranée, ont coulé un transport japonais, un transport britannique, un vapeur français et un vapeur italien.
M. Krivocheine, ministre russe de l’agriculture, et qui semblait désigné pour la présidence du Conseil, a remis sa démission.
Les alliés ont décidé de faire une avance de 40 millions à la Grèce. M. Skouloudis leur a renouvelé l’assurance de sa neutralité bienveillante.
Le lord-maire s’est installé à Londres avec le cérémonial traditionnel. Au banquet du Guidhall, d’importants discours ont été prononcés par M. Asquith, le premier ministre, et par notre ambassadeur M. Paul Cambon.
Le gouvernement français a décidé d’ouvri
r un emprunt à 5% et de taxer les bénéfices de guerre.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

ob_55e631_186-001
Share Button