Paul Hess

A 5 h 1/2, un aéroplane lance des bombes sur le quartier Clairmarais et des fléchettes, qui tombent vers la rue Géruzez.

A 7 h 1/2, bombardement, quartier Saint-Remi.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

ob_0d7e6f_clairmarais

Cardinal Luçon

Lundi 10 – Nuit tranquille pour la ville, sauf gros coups de canons ou bombes pendant la nuit. Matinée 8 h 30, bombes miaulantes. De temps en temps, violente canonnades. Bombes.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Juliette Breyer

Lundi 10 Mai 1915.

Ton papa est venu aujourd’hui me voir. Il me demande que je leur conduise André. J’ai beau lui dire que je n’irais qu’en tremblant, il me répond qu’il arrivera ce qui doit arriver. Moi je ne pense pas comme cela ; je vois plus loin ; je pense que si tu revenais et que tu ne retrouves pas ton petit coco, tu serais en droit de me faire des reproches. Je veux que quand tu reviendras notre joie soit complète. Il est si gentil. Pauvre coco, il ne t’oublie pas.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne


 

Lundi 10 mai

Share Button