« L’Eclaireur de l’Est » est un petit journal très populaire à Reims avant et pendant la Première Guerre Mondiale. Paul Hess dans son livre « La Vie à Reims pendant la Guerre 1914-1918 » (éditions Anthropos) y fait souvent référence, car c’est un des rares moyens qu’ont les Rémois pour se tenir informés sur la situation locale et nationale.

Voici l’édition du 1er mai 1917 :

Document de Vincent Piniarski

"L'Eclaireur de l'Est" du mardi 1er mai 1917
"L'Eclaireur de l'Est" du mardi 1er mai 1917

En 1911, Paul Marchandeau (ancien maire de Reims) fait ses débuts à L’Eclaireur de l’Est, il deviendra rapidement rédacteur en chef puis directeur de la publication.

A la reconstruction de Reims le journal s’installe dans de nouveaux locaux situés aux 87-91 place d’Erlon.

Après la Seconde Guerre Mondiale, L’Eclaireur de l’Est devient L’Union Champenoise puis L’Union.

Aujourd’hui le journal L’Union est installé dans le quartier Clairmarais mais les locaux historiques de la place d’Erlon sont toujours visibles.

 

"L'Eclaireur de l'Est" du mardi 1er mai 1917
Share Button