ob_dd8317_amicarte51-10012 mars 1915
Étant de repos, je viens de passer toute la journée avec Marcel.
Il est rempli de courage, mais je crains bien pour lui,
étant chef de section, il doit marcher le 1er et craint que ses hommes ne le suivent pas dans l’as
saut.
Son régiment est au repos pour 6 jours. Je le reverrais demain à la gare.

Bon souvenir à nos amis.
Les meilleurs baisers
.
Vincent

Déjà 7 mois de guerre, le courage et la détermination sont toujours là pour certains, comme Marcel, le Chef de Section…
…mais pour beaucoup d’autres, aucune envie de partir à l’abattoir, on peut aisément le comprendre.

ob_9c9029_lch-guerre-14-18-191-1915

Quant à la carte postale, encore une vue de la désolation, et des ravages dans notre belle ville de Reims.
Nous sommes Rue du Cardinal-de-Lorraine. Un cliché « à chaud », on remarque la rue encore jonchée de décombres non évacués.
La légende nous dit « Vue extérieure de l’Archevêché après le bombardement ». Difficile de situer précisément le lieu, si la rue existe toujours, son tracé à cet endroit est aujourd’hui un peu différent.
La photo a dû être prise de l’angle de la Rue du Cloître, et le jardin que l’on identifie à droite est celui de l’Archevêché.
Sur la gauche, ce sont les ruines de l’immeuble de la Maison Prieur et Cie. On trouve donc un peu plus loin, l’angle de la Rue de l’École de Médecine, dont nous avons pu voir une carte la semaine dernière.

La vue ci-dessous nous offre une vue avec un peu plus de recul, l’Archevêché, du moins ce qu’il en reste, bien visible à droite, derrière les arbres.

ob_484f96_archeveche

Share Button