Reims, le 9 novembre 1914... un obus dans le buffet ! Ma chère Marthe,
j’ai été très content de recevoir de vos nouvelles et d’apprendre que vous êtes en santé et tranquille dans votre patelin d’épinards.
Pour le moment, restez-y, on bombarde toujours, avec cette différence que les Boches ont fait des progrès, car maintenant, ils bombardent plutôt la nuit que le jour, un obus est même tombé sur le 85,
c’est à dire dans notre cour, jeudi à 10 h et demi du soir, vous pensez si cela a fait un raffut dans le quartier; l’obus est tombé dans un buffet où il a éclaté, le buffet a été réduit en miettes, mais c’est tout.
Heureux d’apprendre que Georges va bien, je prierai pour lui et pour vous tous.
J’ai aussi un neveu du côté d’Ypres; notre Dragon, après avoir fait les batailles de Bruges, Namur, Charleroi, Dinant, la Flandre, est en ce moment au dépôt à Tours(?), pour prendre un peu de repos; il l’a échappé belle.
Au revoir chère Marthe, tous mes meilleurs souvenirs
à votre maman et à vous.

(signature illisible)

ob_bfcd1e_cathedrale-1200

CPA – Coll. Jacki Pinon

Cette fois-ci, la carte suit la triste actualité rémoise. En effet, ce courrier a été écrit le 9 novembre 1914, soit à peine deux mois après l’incendie de la Cathédrale, orchestré par les batteries allemandes le 19 septembre 1914 !
On peut dire que çà « chauffe » à Reims, ceux qui sont sur place subissent le pilonnage journalier… sans trêve, les obus frappent les civils.
L’émetteur du courrier évoque son neveu, qui revient assurément de loin. Il a participé à de nombreuses batailles en Belgique, et en est revenu ! Hélas, nous ne saurons pas s’il aura été épargné par ces 4 années de conflit.
Il faisait certainement partie des Dragons français du 2ème corps de cavalerie, qui étaient arrivés à Ypres le 14 octobre 1914.
Si on sait que cette correspondance a été postée à Reims, difficile de savoir où se trouve la Chère Marthe… un patelin d’épinards… est-ce une expression ? un surnom ? une forte production locale ?
Il s’agit peut-être tout simplement du village de Cantenay-Epinard, situé dans le Maine-et-Loire, à côté d’Angers, et pas si éloigné de Tours, où se trouve le neveu évoqué dans le courrier.
Mais si vous avez d’autres propositions, n’hésitez pas à nous les communiquer.

ob_16c9d3_cantenay-epinard-raoul

Commune de Cantenay-Epinard (Maine-et-Loire)

Share Button