La Guerre 14-18 - un peu de propagande ! Nous n’allons pas juger ici l’illustration de cette carte, même si on comprend fort bien le ressenti général. La carte est très explicite !

On peut noter sur cette carte adressée à Raymond, trois écritures différentes… en tête, un petit mot rapide…
Puis un long texte, assez tragique, écrit par Jeanne Campagne (?), sur la gauche de la carte…
… mais aussi et surtout, le commentaire sur la droite du verso qui ne manque pas de piquant ! et qui semble rédigé par une main beaucoup plus jeune, Marcelle ?

ob_15b6fd_chien-vo-480

Mon cher Raymond, je joins un petit mot à la carte de Marcelle pour t’envoyer toutes mes amitiés.
Je suis heureuse que tu sois toujours en bonne santé et je souhaite de tout cœur, ton retour parmi ceux que tu aimes, tu as sans doute appris le malheur qui m’a frappé, par Suzanne, tu ne doutes pas de mon chagrin et je ne puis encore croire à un tel malheur,
si je prends courage, c’est en pensant à mes pauvres parents, j’ai hâte de les retrouver, quelle joie pour moi ce jour-là et quelle douleur pour eux quand ils apprendront.
Enfin, il faut se résigner à tout.
Je suis heureuse d’avoir toujours de bonnes nouvelles de Suzanne, enfin bon courage et bonne santé.
Je t’embrasse, Jeanne C.

Et le fameux commentaire :

Fais en autant que le chien.
Ne prends pas cette carte sur toi dans le cas où tu ferais une rencontre de boche.

ob_aa4563_chien-ro-800

Carte Coll. Pierre Cosnard

Un peu d’humour de la part de cette troisième personne, ce qui ne devait pas être évident quand le malheur venait ainsi frapper ces familles.
Comme on dit, la vie reprend le dessus et on ne peut vivre tout les jours dans la peine !
En tout cas, on essaie quand même de rester prudent, on imagine la réaction d’un soldat allemand mettant la main sur une telle carte !

Laurent Antoine LeMog – Amicarte51

Laurent Antoine LeMog – Amicarte51
Share Button