Louis Guédet

Lundi 6 janvier 1919

3h soir  Il vient de nous arriver de l’artillerie lourde, des 155 longs du 89e, nous logeons le Capitaine Etchéberrigaray qui commande ce groupe, c’est un basque (on s’en serait douté). Peu de lettres, du reste la Poste va très irrégulièrement en ce moment. Lettre de M. Herbaux, mon ancien Procureur Général, toujours fort aimable et fort affectueux. S’il connaissait ma détresse je suis bien convaincu qu’il me viendrait en aide pour me trouver une situation ou me tirer de l’angoisse et l’incertitude dans lesquelles je me trouve. Le journal l’Echo m’apprend que M. Leroux, le directeur du cabinet du Garde des Sceaux, à qui je dois aussi mon ruban, est nommé Officier de la Légion d’Honneur. Moi je n’aurais même plus la satisfaction d’un ruban quelconque, d’une dignité si minime soit elle pour me compenser ma misère et me faire un peu la supporter !

Lettre fort aimable du marquis de Lesseville, d’Aulnay-l’Aître, qui me donne des nouvelles de sa sœur qui était à Château-Porcien en pays envahis et dont il n’avait aucune nouvelles. Elle va bien. Il me complimente sur ma conduite passée ! Hélas !

Le bas de la page a été découpé, ainsi que toute la feuille suivante.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils


Cardinal Luçon

Lundi 6 – Épiphanie. Quelle différence entre autrefois et aujourd’hui ! Visite de M. Leroy de Pontgivart ; de M. Charles Demaison ; du Sous-Préfet, du Cuiré de Perthes. Visite de M. Mencière

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 6 janvier

M. Wilson a été reçu par le pape, avec lequel il a eu un long entretien secret; après quoi, il est parti pour Gênes et Turin.
Le conflit germano-polonais serait réglé. Les populations de la Posnanie et de la Haute-Silésie ne participeraient pas aux prochaines élections allemandes.
M. Boret a levé un certain nombre de restrictions.
Un coup de main du groupe Spartacus a échoué en Bavière. Kurt Eisner serait candidat des socialistes indépendants de Ratisbonne à l’Assemblée constituante de Bavière. A la suite de certains incidents qui se sont produits dans un hôtel de Berlin, le gouvernement allemand a présenté des excuses à l’Entente. Une affaire de détournements de fonds a été découverte à la sûreté berlinoise.
Le quartier général de l’armée d’Orient a été transféré à Constantinople.
On dément que le roi George V doive aller aux États-Unis.
Une partie des troupes japonaises a quitté la Sibérie.
Maxime Gorki a été élu membre du bureau du Soviet à Petrograd.
La délégation anglaise à la conférence de Paris est arrivée.
Une mission américaine a été envoyée à Vienne pour étudier les conditions politiques et économiques de l’Autriche- allemande.
Un soulèvement a eu lieu dans le Tafilet. Nos avions ont bombardé les campements ennemis.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button