Louis Guédet

Dimanche 5 mai 1918

1332ème et 1330ème jours de bataille et de bombardement

8h matin  Reçu nouvelles de Jean qui est remonté vers Beauvais. Pauvre enfant ! Pourvu qu’il ne lui arrive rien. Marie-Louise nous a fait passer une clanche, nous ne savons réellement pas ce qu’elle a. Ce matin temps couvert mais élevé comme tous les lendemains d’orages. Je suis fourbu, éreinté, mal à la tête faute de sommeil. Tous ces soucis, ennuis, etc…  me tueront. Le malheur s’acharne sur nous ! (Rayé).

3h soir  Reçu des nouvelles de Jean qui est remonté vers Beauvais. Pauvre enfant ! Pourvu qu’il ne lui arrive rien. Marie-Louise a vu le médecin qui dit qu’elle aurait eu comme une intoxication par l’analgésique ou l’antipyrine. C’est le 2e cas qu’il voit ainsi. Elle semble aller un peu mieux. Pas d’autres nouvelles. Je suis sans courage, sans initiative. Je suis réellement las de cette vie qui n’aboutit à rien, rien si ce n’est que l’augmentation de mes soucis et de mes souffrances morales.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Grand’Messe et Vêpres. Réponse de Mgr de Poitiers. Visite de 4 prêtres dont 3 Angevins ; vicaire de S. Crépin, de Daumeray, Litré

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 5 mai

Bombardements assez vifs dans la région de l’Avre.
Nous avons exécuté plusieurs coups de main au delà de l’Oise et de l’Ailette et à l’ouest de la Pompelle. Nous avons ramené un certain nombre de prisonniers.
Une tentative ennemie, dans le secteur des Cavaliers de Courcy, et deux autres, au nord et au nord-est de Reims, n’ont pas obtenu de résultat.
Les Anglais ont amélioré légèrement leurs positions, par suite d’une opération de détail heureuse, exécutée au nord-est d’Hinges. Ils ont pris deux mitrailleuses. Une opération locale a été exécutée avec succès, nos troupes y participant, dans le secteur de Locre. L’artillerie ennemie a commencé un bombardement intense des positions françaises et britanniques, depuis les abords de Locre jusqu’au sud d’Ypres, et a montré une grande activité dans le secteur forêt de Nieppe-Meteren.
Combats habituels sur le front italien.
En Palestine, les Anglais, attaqués avec violence par les Germano-Turcs dans la région du Jourdain, ont repoussé l’ennemi en lui faisant 314 prisonniers. Ils ont également remporté des succès le long du chemin de fer du Hedjaz.
Les Allemands annoncent qu’ils ont remporté une victoire sur les gardes rouges en Finlande et capturé 20.000 de ces derniers.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Entrée du fort de la Pompelle 1916-1917

Share Button