Louis Guédet

Jeudi 30 novembre 1916

810ème et 808ème jours de bataille et de bombardement

7h soir  Temps brumeux, glacial, ce soir le ciel est clair. La gelée. Pas un bruit, c’est lugubre. Audience de réquisitions cet après-midi, presque toutes des conciliations, cela va très bien. Rentré à nuit serrée, et je mets mon retard de lettres au couvert, peu de choses du reste. Je commence à respirer, mais je puis de moins en moins m’absenter longuement. Demain 1er décembre mon Procureur sera parti. C’est fini, me voilà seul comme juge à Reims. Il n’y a plus qu’un juge de Paix. Reims n’est plus Tribunal Civil, il  n’est plus que simple Justice de Paix, plus chef-lieu d’arrondissement judiciaire, il n’est plus que canton ! J’en aurais vu de singulières. Pareil fait dans les annales judiciaires de Reims ne s’est jamais présenté. Et il a fallu que ce fût moi qui ouvris cette ère singulière. Je ne cherche cependant pas la Renommée, la popularité et encore bien moins la Gloire. Jamais Reims n’a eu qu’un juge et jamais les 4 justices de Paix de Reims n’ont été réunies dans les mêmes séances.

Reçu lettre de ma chère femme qui m’apprend que Jean ne partira à Fontainebleau que le 10 décembre. Reçu les notes d’André, on lui reproche sa nonchalance. Pauvre enfant, il devrait mieux travailler quoique plein de bonne volonté mais distrait !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Jeudi 30 – Nuit tranquille. + 1 ° 1/2. Journée silencieuse. Visite à Rœderer. Reçu visite du Curé de Taissy, au sujet des Russes.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

taissyeglise


Jeudi 30 novembre

Une attaque allemande sur un de nos petits postes à la Fille-Morte a été repoussée à la grenade. Canonnade sur tout le reste du front, surtout dans le secteur Douaumont-Vaux. Un coup de main tenté par les Allemands, sur le front britannique, au sud de Neufchâtel et une attaque à la grenade, prononcée par eux à l’est de Carency, ont été repoussés. Nos alliés ont exécuté deux raids à l’est d’Ypres. Ils ont fait 21 prisonniers. Activité de l’artillerie ennemie vers Gueudécourt et de part et de l’autre de l’Ancre. Les Anglais ont bombardé les lignes allemandes du bois de Biez et du nord-est d’Armentières. Les Russes ont entrepris une offensive dans les Carpates boisées. Ils ont fait 800 prisonniers près de Kirlibaba. Simple canonnade sur le front italien. Les Roumains signalent une moindre activité des Austro-Allemands sur leur front. D’importants changements sont opérés dans l’Amirauté anglaise: lord Jellicoe et l’amiral Beatty prennent le haut commandement. Le ministre de l’Agriculture russe, le comte Bobrinsky, a donné sa démission.

Source : La guerre au jour le jour

Share Button