Cardinal Luçon

Lundi 26 – Nuit tranquille sur Reims. Malade. Canonnade. Orage vio­lent vers 4 h. Visite de M. Compant et de M. Paulot.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 26 juin

Sur la rive gauche de la Meuse, une attaque allemande sur nos tranchées des pentes sud du Mort-Homme a été arrêtée par nos feux.
Sur la rive droite, les combats se sont poursuivis dans le secteur de l’ouvrage de Thiaumont où nos contre-attaques nous ont permis d’enlever quelques éléments de tranchées à l’ouest de l’ouvrage. Nous avons réalisé quelques progrès à la grenade dans le village de Fleury. Le bombardement s’est maintenu très intense dans les différents secteurs de la rive droite.
Au nord-est de Pont-à-Mousson, une forte reconnaissance ennemie a été dispersée dans le bois Cheminot.
Dans les Vosges, une attaque allemande a échoué dans la vallée de la Save.
Des avions allemands ont lancé des bombes sur Lunéville, Baccarat et Saint-Dié. Il en a été pris acte en vue de représailles.
Les Russes ont pris Kimpolung et sont devenus maîtres par conséquent de toute la Bukovine. Ils ont eu au centre, un succès à Tchartorysk et ont fait 800 prisonniers aux Allemands.
Le cabinet Zaïmis a donné l’ordre de surveiller les sous-marins allemands qui essaient de stationner sur le littoral.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


869_001

Share Button