• Archives: Rue Jacquart

Lundi 11 mars 1918

Louis Guédet Lundi 11 mars 1918                                                        1277ème et 1275ème jours de bataille et de bombardement 5h soir  Beau temps. Peu de courrier. Lettre de Robert annonçant son arrivée vers les 8 – 9 – 10, et il n’est pas encore ici, cela inquiète sa mère. Il y a eu un coup de main vers leurs …Voir +

Vendredi 6 avril 1917

Paul Hess Vendredi Saint 6 avril 1917 – Extrait des journaux de ce jour : Sous sa rubrique « Le bombardement — 926e jour du siège« , Le Courrier de la Champagne avait imprimé un article dont la cen­sure a seulement laissé subsister ce qui suit : (“Mercredi, le nombre des obus a encore dépassé 2 000″ …Voir +

Dimanche 18 mars 1917

Louis Guédet Dimanche 18 mars 1917 918ème et 916ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Temps maussade, quelques lueurs d’éclaircies, mais triste journée. Bataille toute la nuit, mal dormi, et puis j’étais encore impressionné de la vue des malheureuses asphyxiées qui agonisaient. Été messe de 8h1/2, écrit lettres sur lettres. Je suis à …Voir +

Dimanche 21 janvier 1917

Rue Lesage

Louis Guédet Dimanche 21 janvier 1917 862ème et 860ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Toujours le même temps, froid mais paraissant fléchir, la neige fond un peu. Il fait froid quand même. Ciel gris, vole la neige, vole toujours au-dessus de nos têtes ! Silence sur toute la ligne, c’est vraiment impressionnant ! Que …Voir +

Mardi 12 septembre 1916

Louis Guédet 12 septembre 1916 (début du passage recopié au crayon par Madeleine Guédet) Rentré tout à l’heure de St Martin ou notre Grand Jean est venu nous surprendre à St Martin vendredi dernier en permission de 4 jours. Il est reparti ce matin à 10h pour Carentan où il est en garnison. Pauvre enfant. …Voir +

Mercredi 3 novembre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite aux Petites Sœurs des Pauvres : vieillards ; ambulance ; musique. Visite aux Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul de Saint-André, 62 rue de Betheny ; et 31 rue Jacquart, à qui j’ai porté des effets pour soldats. 54 aéroplanes français contre lequel tirent les Allemands(1). Nuit tranquille. Cardinal Luçon dans son Journal …Voir +

Jeudi 31 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 31 DECEMBRE – jeudi – 11 heures 3/4 soir ; Toute la soirée avait été calme. Voici qu’un gros coup de Canon retentit… C’est pour finir 1914. L’aiguille tourne ; je ne sais pas que j’achève une année ! Année de deuil et de tristesse… La guerre.. ! et quelle guerre… ! Au moins, est-ce l’aube des …Voir +