• Archives: Petites soeurs des pauvres

Mercredi 14 novembre 1917

Cardinal Luçon Mercredi 14 – + 3°. Nuit tranquille ; brouillard épais et froid. Visite à Saint-André, avec Caves Chauvet*, à M. le Curé, aux Sœurs de Saint-Vin­cent de Paul (installées dans la maison de M. Mennesson (Henri). Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 …Voir +

Lundi 19 mars 1917

Paul Hess 19 mars 1917 – Les communiqués et les journaux nous annoncent, depuis deux jours, le recul des Allemands entre l’Avre et l’Oise. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 19 – Nuit tranquille, + 1°. De 8 h. 1/2 à 9 h., bombes sifflantes : 180 …Voir +

Mercredi 31 janvier 1917

Paul Hess 31 janvier 1917 – Très forte canonnade, vers la Pompelle, au cours de l’après-midi Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos   Cardinal Luçon Mercredi 31 – Nuit tranquille. – 7°. Neige nouvelle peu abondante. Visite de M. Chapey, avocat à Bourg-en-Bresse et gendre de M. Dupin. 4 h. …Voir +

Mercredi 17 mai 1916

Paul Hess 17 mai 1916 – Bombardement assez violent, encore du côté de la rue du Champ-de-mars, comme hier et les jours précédents. A la maison Heidsieck Monopole, MM. Casseleux, 57 ans et Foncier, 55 ans, faisant fonctions de chefs de caves, sont tués, ce dernier en même temps que sa fillette Denise, âgée de …Voir +

Samedi 13 mai 1916

Cardinal Luçon Samedi 13 – Visite à la permanence de l’Union Remo-Ardennaise. Réu­nion de plusieurs centaines de mes diocésains réfugiés à Paris dans la crypte de l’église S. Augustin qu’ils remplissaient, avec Mr le Curé de S. Augus­tin. Allocution. Tous défilent devant moi, beaucoup pleurent. A 9 h. matin retour à Reims. Reçu réponse du …Voir +

Mardi 2 mai 1916

Cardinal Luçon Mardi 2 – Nuit tranquille. Matinée silencieuse, jusqu’à 4 h. Décision. Visite aux Petites Sœurs des Pauvres pour leur communiquer décision écrite à la Supérieure Générale, faisant connaître qu’il n’était pas prudent de lais­ser les Sœurs là où elles sont, tout près des batteries françaises, que visent les batteries allemandes, dont les bombes …Voir +

Jeudi 16 mars 1916

Cardinal Luçon Jeudi 16 – Nuit tranquille sur la ville, sauf quelques bordées de torpilles ou grenades. Comme les autres nuits. A 5 h. grosses bombes sifflantes qui ont dû tomber pas loin de nous. Brasserie Veith. Température + 4. J’apprends qu’un vieillard des Petites Sœurs a été blessé ; il a fallu lui couper …Voir +

Lundi 14 février 1916

Paul Hess l4 février 1916 – Canonnade violente et ininterrompue le matin, dans la direction de Berry-au-Bac. De midi à 14 h, bombardement serré sur le Port-Sec. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi l4 – Nuit bruyante un peu au loin. 4 h. 1/2 du matin, très …Voir +

Lundi 15 novembre 1915

Mareuil-sur-Ay

Cardinal Luçon Visite reçue de M. Camille Bellaigue et de Madame de Montebello de Mareuil-sur-Ay. Visite aux soldats du midi chez les Petites Sœurs des Pauvres. Flocons de neige dans la matinée. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173 Lundi 15 …Voir +

Mercredi 3 novembre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite aux Petites Sœurs des Pauvres : vieillards ; ambulance ; musique. Visite aux Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul de Saint-André, 62 rue de Betheny ; et 31 rue Jacquart, à qui j’ai porté des effets pour soldats. 54 aéroplanes français contre lequel tirent les Allemands(1). Nuit tranquille. Cardinal Luçon dans son Journal …Voir +

Samedi 21 août 1915

Paul Hess A 14 heures, le bombardement reprend comme les jours pré­cédents. Quelques sifflements isolés se perçoivent d’abord puis, rapidement, les obus arrivent aujourd’hui, par rafales de quatre. Le personnel de l’hôtel de ville, qui vient de rentrer dans les bureaux, en sort pour se diriger vers les sous-sols ou se répandre dans les couloirs. …Voir +