• Archives: M. Simon-Gardan

Jeudi 19 novembre 1914

Nuit très calme. – Ce jour, à 7 h, mon beau-père, M. Simon-Gardan, fatigué par plus de deux mois de bombardements ininterrompus, quitte Reims à regret, pour se rendre à Paris. – A partir d’aujourd’hui, les voyageurs doivent aller prendre le CBR à Bezannes. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos …Voir +

Samedi 19 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 19 SEPTEMBRE ; 1 heure du matin : J’ai dormi sur un matelas dans la salle-à-manger. La canonnade française n’est pas éloignée ; à intervalles assez espacés, elle tire en rafales, en salves cinglantes. Mon Dieu, encore un jour douloureux qui s’ouvre, qui monte du fond des ateliers de vos justes, de vos trois fois …Voir +