Paul Hess 24 juillet 1917 – Bombardement très violent au cours de la nuit passée — vers 22 h surtout. Ce matin, je sortais de la maison 10 rue du Cloître, où je passe les nuits, pour me rendre au bureau, quand un voisin occa­sionnel, M. Havez, gardien de l’immeuble mitoyen (Polonceaux) dont il balayait …Voir +