Paul Hess 10 juin 1917 – Fatigué et un peu affaibli de passer les nuits dans la cave de mon beau-frère, P. Simon-Concé — où je couche depuis le 11 avril dernier — j’ai décidé d’en remonter et de m’installer un lit dans son ancien bureau, au rez-de-chaussée, sur la rue du Cloître, au 10. …Voir +