• Archives: Bazancourt

Jeudi 14 octobre 1915

Paul Hess Passage, vers 15 heures, d’une escadrille de trente-cinq à qua­rante appareils, en plusieurs groupes, filant encore dans la direc­tion de Bazancourt et de retour un quart d’heure après. Par représailles, sans doute, les Allemands déclenchent aussi­tôt un violent bombardement sur Reims. Environ une centaine d’obus. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de …Voir +

Mardi 12 octobre 1915

Paul Hess À 14 h 45, un ronflement de moteurs qui augmente insensi­blement d’intensité et devient considérable, nous fait quitter pen­dant quelques instants le bureau. Du perron de l’hôtel de ville, nous voyons s’avancer en plusieurs lignes, une escadrille de vingt-trois aéros partant en expédition. Elle se dirige vers le nord-est, et, sur un signal …Voir +

Vendredi 1 octobre 1915

Cardinal Luçon Vendredi 1er – Nuit tranquille. Journée tranquille Via Crucis. Visite d’un Intendant général cherchant de l’or (1), en me priant d’inviter les prêtres à en parler en chaire. Aéroplane vers 4 h, les batteries allemandes le tirent par erreur. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de …Voir +

Jeudi 23 septembre 1915

Paul Hess Bombardement à plusieurs reprises, dans le courant de la journée. Après-midi, séance très sérieuse, commencée à 16 h 1/2 et qui dure jusqu’à 17 h 1/4. Deux hommes qui s’étaient réfugiés à ce moment sous la porte de la cour du Chapitre, rue Carnot, afin de s’abriter comme ils pouvaient, sont tués par …Voir +

Dimanche 19 septembre 1915

Paul Hess 19 septembre – Démonstration formidable d’artillerie, déclenchée à 4 heures précises ce matin ; elle a duré une demi-heure. Notre malheureux oncle Simon n’a pas survécu aux graves blessures qu’il a reçues le 1er septembre. On l’avait transporté dernièrement, de l’infirmerie de la mai­son de retraite à l’hôpital civil. Lorsque je m’y suis …Voir +