All posts by Laurent Antoine

Reims 14-18… Les boches ont l’air surexcités…

Le 14 janvier 1915 Ma chère Sidonie, nous avons eu de la neige la nuit dernière mais aujourd’hui, il a fait beau. Les boches ont l’air surexcités depuis 2 ou 3 jours. Aujourd’hui, ils nous ont encore tué un bonhomme et blessé 5 ou 6 ! L’obus est tombé sur la casbah. J’écris aussi à …Voir +

De Louis Brauer à Joseph Kircher

Mes biens Chers Aujourd’hui à midi, j’ai reçu votre bonne lettre qui m’a fait plaisir. J’ai été heureux de vous savoir en bonne santé mais peiné du manque de nouvelles de nos chers exilés, espérons que Charles a pu passer la frontière et pu combattre pour notre sainte cause. L’offensive est de nouveau reprise, Dieu …Voir +

Reims, le 9 novembre 1914… un obus dans le buffet !

Ma chère Marthe, j’ai été très content de recevoir de vos nouvelles et d’apprendre que vous êtes en santé et tranquille dans votre patelin d’épinards. Pour le moment, restez-y, on bombarde toujours, avec cette différence que les Boches ont fait des progrès, car maintenant, ils bombardent plutôt la nuit que le jour, un obus est …Voir +

Correspondance 14-18 – Lycée de Jeunes Filles… ou Ecole professionnelle ménagère ?

Reims, 7 novembre 1914 Monsieur Marius, J’ai bien reçu votre carte de votre pays, il a l’air gai. Je vous remercie d’avoir pensé à nous. Nous sommes plus que jamais bombardés. Mes amitiés et bons souvenirs de ceux qui pensent à vous. Marielle Cette fois-ci, pas grand-chose à se mettre sous la dent, en dehors …Voir +

Reims 14-18 – Nous venons de voir tomber un avion…

Prouilly, le 30 septembre 1914 Chère Augustine et toute la famille. Je suis très heureuse (heureux) d’avoir de vos nouvelles, moi, je suis de même pour le moment. Je suis dans mon « gourbi » en ce moment et je m’empresse de tracer ces quelques mots. Nous venons de voir tomber un avion, mais c’est un des …Voir +

Reims 14-18… on ne fait pas toujours comme on veut !

Madame Denis Vous serez sans doute surprise que j’ai tardé si longtemps à vous redonner de mes nouvelles, mais on ne fait pas toujours comme on veut. Nous ne devons remettre que deux lettres par jour au vaguemestre, de sorte que pour faire plaisir à tout le monde, nous sommes obligés de reculer d’écrire chaque …Voir +

…on est impitoyable à cause des espions qui pullulent !

Ma chère amie, je ne puis vous écrire qu’un mot à la hâte, car j’ai ici des occupations qui ne me laissent pas une minute. Les deux frères de Ninon sont sous les drapeaux à Toulouse, l’un d’eux vit presqu’avec nous, et joint à cela un tas d’autres choses, je ne suis pas sans occupations. …Voir +

La Guerre 14-18 – un peu de propagande !

Nous n’allons pas juger ici l’illustration de cette carte, même si on comprend fort bien le ressenti général. La carte est très explicite ! On peut noter sur cette carte adressée à Raymond, trois écritures différentes… en tête, un petit mot rapide… Puis un long texte, assez tragique, écrit par Jeanne Campagne (?), sur la …Voir +

La Guerre 14-18 – …tué de même !

Cette carte a été écrite peu après la guerre, mais mérite quand même qu’on s’y intéresse. Le recto bien sûr, nous montre « encore une fois » le martyre de la ville. Et le verso, est d’une lecture assez « croustillante ». Les anciens (et les moins anciens) sont les premiers à critiquer l’orthographe de nos « jeunes »… et argumentent …Voir +

La Guerre 14-18 – Correspondance Rémoise… Cher Neveu !

Nous avons eu le plaisir d'inaugurer en début de semaine une nouvelle série de billets, qui vont plus particulièrement s'intéresser au verso des cartes postales, sur ces correspondances en temps de guerre. Même si ce ne sont pas toujours des informations de fonds, il n'en reste pas moins que ce sont des témoignages humains, ressentis …Voir +