Louis Guédet

Vendredi 27 juin 1919

1750ème et 1748ème jours

6h matin  Nuit de pluie et tempête de vent, et nuit de rêves et de cauchemars. Je suis fatigué, exténué et il me faut partir danser à Paris où je ne rencontre qu’égoïsme, l’indifférence et plaisirs, tandis que j’ai toujours le cœur endolori des souffrances qui m’entourent et par toutes les misères que je vois autour de moi. Paris pour qui nous avons souffert les pires misères, et Paris qui s’en moque !!

Après-midi réunion avec le Crédit Lyonnais et Maurice Renard. Réunion fatigante au possible, le soir je suis éreinté.

Paris est toujours aussi insouciant et insoucieux. Égoïste à souhait, et viveur au possible. Ce monde veule, ne pensant qu’à ses plaisirs, au dévergondage, m’écœure.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Paris, Longchamps, 1919 – Gallica-BNF


Cardinal Luçon

Vendredi 27 – Retour à Reims

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Share Button