Louis Guédet

Mercredi 4 juin 1919

1727ème et 1725ème jours

9h soir  Beau temps, du monde, du courrier, de la fatigue, du surmenage, de la tristesse. Nouvelles tristes de ma femme, tout cela me décourage et me tuera. Rien d’autre de saillant, et puis à quoi bon s’intéresser à quoi que ce soit, puisque c’est en vain, et inutile ! Quoiqu’il arrive je ne puis qu’être malheureux et misérable.

Demain audience, en toge, ayant eu jugement à rendre, quand donc disparaitrais-je de cela, pour rester toujours dans l’ombre auquel j’aspire de plus en plus.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Mercredi 4 – Visite de deux Sulpiciens dont M. Bonnard ; visite du Comte et de la Comtesse de Bourbon-Lignières ; de M. Hemphill, Président du « Secours National » à New-York, très dévoué, me pressant d’aller en Amérique.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 4 juin

Blason de la Yougoslavie

Le chancelier Renner, après avoir étudié le texte des préliminaires de paix qui lui avait été remis à Saint-Germain, est parti pour Innsbrück où il doit conférer avec Otto Bauer.
L’Angleterre reconnaît l’État des Serbo-Croato-Slovènes.
L’année russe du Nord continue sa marche sur Petrograd.
0n annonce la démission du président de la République portugaise.
L’émir d’Afghanistan qui s’était révolté, demande la paix à l’Angleterre.
Le gouvernement allemand a décidé de déférer à la justice, pour haute trahison, les dirigeants de la république rhénane. Ceux-ci ont adressé un appel à l’Entente et décidé d’envoyer une délégation à Paris.
M. Maura annonce que les conservateurs auront, aux Cortès espagnoles, 230 mandats sur 410.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button