Louis Guédet

Lundi 3 mars 1919

1634ème et 1632ème jours

6h soir  Temps de pluie. Rien de bien saillant dans la matinée. Travaillé d’arrache-pied. J’ai oublié de noter que le Docteur Henrot avait laissé 175 000 à la Ville de Reims pour différents prix de vertu.

Après-midi vers 3h ma pauvre chère femme est venue me surprendre, retour de Paris, rien de plus.

 J’étais honteux de manger de si bonnes choses quand ma pauvre femme et mes petits vivent de pommes de terre et de lard à St Martin, et que moi ici je vie de conserves, eux buvant à St Martin de la piquette de cidre, et moi du vin au litre !! (Rayé) la (rayé) dans (rayé) on ne voit (rayé)! (Rayé).

En rentrant on me dit que Touzet mon principal clerc démobilisé est ici et m’a attendu pour avoir la clef de sa maison, je vais la lui porter au refuge de la rue Libergier, l’école de garçons où il est déjà couché.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Lundi 3 – Visite de Mlle Demogue de Chenay, chez qui je suis allé en 1914, voir un Général.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 3 mars

Le Comité des Dix a siégé. Le maréchal Foch a déposé le rapport des représentants militaires alliés sur les conditions militaires à imposer à l’ennemi.
M. Crespi, au nom du comité de rédaction financier, a formulé le questionnaire à résoudre dont les solutions ont été confiées à la commission financière.

Étienne Clémentel

M. Clémentel, au nom du comité de la rédaction économique, a donné le détail des questions de cet ordre à résoudre par le traité de paix; la solution a été confiee à la commission économique.
Les commissions territoriales, de leur côté, commissions des affaires grecques, belges, polonaises, ont hâté leurs travaux.
La Pologne recouvrerait, du côté de la Prusse, la frontière de 1772. La Grèce recevrait la côte d’Asie mineure entre Aivali et le golfe de Cos. Il a été décidé encore que le Slesvig septentrional serait consulté en bloc sur son rattachement au Danemark et que le Slesvig central voterait par tranches.
M. Orlando a prononcé un important discours à la Chambre italienne pour affirmer les prétentions du cabinet de Rome dans l’Adriatique.
Le plus grand trouble continue à régner à Munich. La République des Conseils a été proclamée à Brunswick. L’Assemblée de Weimar a voté une motion présentée par les femmes-députés contre le maintien du blocus. Le bruit court que Scheidemann aurait démissionné.
L’état de siège a été proclamé à Madrid.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button