Louis Guédet

Mercredi 26 février 1919

1629ème et 1627ème jours

12h  Temps pluvieux et froid, giboulées de mars !! Mars, déjà mars ! Il va bientôt y avoir 1 an qu’à pareille époque nous quittions Reims ! Mars, mois fatal et singulier pour moi durant cette Guerre ! Mars 1915 le 1/2 c’était la nuit tragique de mon incendie, l’année dernière c’était le 4 mars que je quittais cette maison ! Quelle fatalité s’enchaine donc dans ma vie sous l’égide de ce mois !!

Toute la nuit j’ai eu des insomnies et des cauchemars ! je me demande si je n’ai pas eu de la fièvre. Mais quelle triste et terrible nuit !! Douloureuse, angoissante ! torturante, oh ! que l’avenir m’effraie et Dieu sait comme la mort me serait une délivrance, on ne peut être plus malheureux, plus misérable que je ne le suis ! Et mes pauvres chers miens, Femme, Enfants !! Tout cela m’effraie, me glace ! Et quand je songe qu’il y a des gens qui sont heureux, qui ne souffrent pas, qui n’ont aucun souci que celui de mener une vie agréable ! oh ! c’est épouvantable ! Je ne les envie ni ne les jalouse, mais j’aimerais cependant être un peu plus heureux et moins souffrir !

8h 1/2 soir  Assez beau temps l’après-midi. Pas de nouvelles de St Martin. Courrier plutôt lourd. Répondu. Circulaire sur l’augmentation de nos honoraires avec projet de tarif, je crois que cela peut aller. Je vais voir ce que les confrères diront.

Été avec M. Michaud pour visiter des terrains pour l’Hôtel Pollack. Nous avons 3 emplacements en vue. Le terrain Luzzani, boulevard de la Paix (ce terrain deviendra le Tennis Club de Reims), les terrains démolis place de la République, entre la rue de Mars et la rue Henri IV. Et un terrain rue Buirette – Drouet d’Erlon – Thillois. En rentrant rencontré l’abbé Andrieux, aumônier du 2ème régiment de fusiliers marins, Légion d’Honneur, Croix de Guerre, qui était de retour de Russie où il avait été envoyé en mission pour visiter les Popes et le clergé Russe en vue de travailler pour la France et les intéresser à notre cause. Il a eu maille à partir avec les Bolchéviques et a failli y laisser sa peau !! Il et enfin revenu par Arkhangelsk, Terre Neuve, Suède, Norvège, Finlande, etc…  un vrai voyage… Il va être démobilisé et revenir ici à Reims.

Rien d’autre de saillant. Visite ce soir de Jolivet, toujours le même et aussi paradoxal !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Rue Buirette

Rue Buirette


Cardinal Luçon

Mercredi 26 – Visite de M. Paulot, de M. le Curé de S. Benoit d’Hauviné. Visite remise du Maréchal Pétain.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 26 février

Le Comité des Dix a entendu les représentants albanais. Turkhan pacha a exposé les revendications de l’Albanie. L’examen de la question a été confié à la commission des affaires grecques.
La commission polonaise interalliée a fait connaître ensuite les informations et propositions reçues de la commission interalliée de Varsovie. Le maréchal Foch assistait à la réunion.
M Wilson a débarqué à Boston et prononcé un discours où il a exprimé sa confiance en l’issue de la Conférence de la paix.
L’émir d’Afghanistan, Habib Oullah khan, a été tué d’un coup de feu dans son camp de Laghman.
Le comte Romanones, président du Conseil d’Espagne, qui avait donné sa démission, l’a retirée sur la demande du roi. Mais il va solliciter des Cortès un ordre du jour de confiance. Le conseil municipal de Madrid a démissionné.
M. Lloyd George a prononcé un grand discours à la Chambre des Communes pour motiver le Projet qu’il a déposé sur l’enquête de l’industrie minière. Il vise à écarter la grève imminente. Le projet a été adopté par 248 voix contre 43.
A Munich, le calme semble rétabli, mais on s’attend à de nouveaux conflits entre les deux comités socialistes, qui se disputent le pouvoir. L’état de Siège a été levé dans l’ancien grand-duché de Bade. La grève est terminée dans la Ruhr. Le ministre allemand de la Marine a démissionné.
Le président Bernardino Machado a été autorisé à rentrer au Portugal.
Les mineurs anglais ont voté le principe de la grève générale aux six septièmes des voix exprimées, mais on espère encore qu’ils reviendront sur cette décision et les négociations continuent.
Le prince Charles de Hohenzollern, beau-frère du roi des Belges, est mort.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button