Louis Guédet

Samedi 28 décembre 1918

1569ème et 1567ème jours

6h soir  Travaillé à mon retard toute la journée. Pluie battante et vent de tempête toute la journée. Pas sorti. Notre médecin major du 411e vient de nous faire ses adieux, ils partent demain matin.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Samedi 28 – Visite de M. Camu, annonçant que notre maison (celle de Madame Pommery) est prête à nous recevoir. Nous occuperons l’aile gau­che, en entrant, pendant que l’on réparera le corps principal d’habitation. Notre toit est couvert en carton bitumé. Nous occuperons le 1″étage seulement

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Samedi 28 décembre

Le sous-secrétaire d’État à la Guerre a donné des chiffres précis sur les pertes de la France durant la guerre. Il signale 31.300 officiers et 1.040.000 soldats tués, 3.000 officiers et 311.000 soldats disparus, 8.300 officiers et 438.000 soldats prisonniers.
La Chambre a fixé à 2400 francs le taux maximum des pensions.
Le gouvernement a décidé que des avions de bombardement concourraient à ravitailler le Nord.
Le président Wilson est arrivé à Londres, où il a été acclamé. Il a dîné au palais de Buckingham.
M. Poincaré a visité Sedan, Mézières, Charleville, Rethel et Vouziers.
De nouveaux troubles ont eu lieu à Berlin. Le groupe Spartacus s’est emparé temporairement du Worwärts. Bernstein a quitté le groupe indépendant pour rentrer dans la social démocratie majoritaire.
On annonce la mort de Conrad de Hohenlohe, ancien président du Conseil d’Autriche.
Une crise ministérielle a éclaté à Budapest, par la démission du ministre de l’instruction publique, Martin Lovaszy.
Le pape a prononcé une allocution pour la paix.
L’anniversaire d’Oberdan a été célébré en grande pompe à Trieste.
Le président Wilson, invité à se rendre dans la Haute-Loire, a, en raison de ses occupations, décliné cette invitation.
M. Guillemin, ancien ministre de France à Athènes, est nommé ministre à Christiania

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button