Louis Guédet

Mardi 24 décembre 1918

1565ème et 1563ème jours

9h matin  Temps gris clair, élevé, beau temps sans doute. Le régiment, 411e d’Infanterie, qui cantonnait ici, vient de partir. La garde du drapeau quitte la maison où il était avec le colonel que nous logions. Nous ne l’avons pas vu, il s’appelait Chaillot. (Rayé)!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Mardi 24 – Rentre à Ay.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Mardi 24 décembre

La zone neutre de la rive droite du Rhin a été délimitée. La première zone va de la frontière hollandaise à Ratingen; elle aura son siège de commandement à Wesel. La seconde zone sera contiguë à l’angle formé par les têtes de pont de Cologne et de Coblentz. Le commandement sera installé à Wipperfrierth. La troisième zone s’étendra dans l’angle formé par les têtes de pont de Coblentz et de Mayence, y compris Lorch. Le commandement sera à Westerburg. La quatrième zone va jusqu’à la frontière helvétique. Le commandement sera à Westerburg.
Le président Wilson a visité les hôpitaux militaires américains et le Val-de-Grâce.
Le prince Lvof, ancien président du Conseil de la révolution russe, est arrivé à Paris. Il a conféré avec différentes personnalités russes.
Le voyage du prince régent de Serbie en France est légèrement retardé.
Le gouvernement allemand a rappelé von Ekhardt, ministre à Mexico, qui fut un des plus ardents agents de la propagande germanophile.
M. de Romanones est rentré à Madrid, se déclarant très satisfait de l’accueil qu’il avait reçu en France.
Une division française composée de cinq unités, dont un croiseur cuirassé, le Montcalm, est en route pour la Baltique. Cette force navale a pour mission de veiller à l’exécution des clauses de l’armistice, de visiter les ports allemands où sont réunis les prisonniers français, de s’assurer que le rapatriement de ces prisonniers s’effectue dans les meilleures conditions possible.
Le roi d’Italie a décoré les généraux Maistre, Guillaumat et le maréchal Foch.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Pont de Coblentz

Share Button