Cardinal Luçon

Vendredi 22 – Départ de la 16e Division, 95ereg. et arrivée d’un autre

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 22 novembre

Nos troupes, dépassant, sur la gauche, Givet, ont poussé leurs avant-postes sur la ligne Rancennes-Fromelennes-Massoudre. 8000 prisonniers alliés ont été recueillis à Givet, ainsi qu’un important matériel de guerre, batteries d’artillerie, tanks, mitrailleuses.
Plus à l’est, nous avons occupé les villes de Neufchâteau et d’Etable, où notre entrée a provoqué de grandes manifestations de sympathie.
La ligne atteinte par les têtes de colonne est jalonnée par Verlaine, Longlier, Léglese, Habay-la-Vieille. En Lorraine, nous avons poussé des détachements à Saint-Avold, Cocheren, Forbach et Sarrebruck. En Alsace, nos troupes ont atteint Obernai, au sud-ouest de Strasbourg. Sur la rive gauche du Rhin, nous occupons Neuf-Brisach, Huninghe et Saint-Louis.
La 3e armée américaine a franchi la frontière allemande de 1914 et pénétré dans le grand-duché de Luxembourg. Elle a progressé plus avant dans le sud de la Belgique. Elle a traversé Esch et Arlon et atteint la ligne Gondringen, Wollmeringen, Dudelange, Mondercange, Auter Bas-Grendel.
La Chambre française a rendu un solennel hommage à Wilson et aux Alliés.
Le docteur Solf, ministre des Affaires étrangères de l’Allemagne, a envoyé une longue note aux puissances de l’Entente pour demander des modifications aux clauses de l’armistice. Il proteste en particulier contre la stipulation aux termes de laquelle l’Allemagne doit livrer 150.000 wagons.
On annonce que le président Wilson séjournera en France plus longtemps qu’il n’avait été dit d’abord.
Les combats continuent au sud d’Arkhangel entre les Alliés et les bolchevistes.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button