Louis Guédet

Samedi 2 novembre 1918 – Les morts

1513ème et 1511ème jours

Messe commémorative et courrier. Je ne sors pas. Du reste pluie battante toute la journée. Bonnes nouvelles de Jean, Robert, André. Marie-Louise va mieux.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Samedi 2 – Allocution à la Grand’Messe. Écrit à l’institut Catholique et au Cardinal de Paris, pour réunion du 5 décembre.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 2 novembre

Action d’artillerie sur le front de l’Oise.
L’ennemi a contre-attaqué à l’ouest de Saint-Fergeux. Il a été repoussé. En deux jours, nous avons fait 1600 prisonniers.
La 2e armée britannique a attaqué au sud-ouest d’Audenarde. Elle a atteint tous ses objectifs et fait mille prisonniers.
Progression de l’armée belge en Flandre. Les Américains, au nord de Verdun, ont chassé l’ennemi de Brieulles.
Activité de l’artillerie entre Aincreville et le bois de Bantheville.
Les Italiens continuent à presser les masses austro-hongroises dans les vallées et à précipiter la déroute de l’ennemi. Le Cesen et le Grappa ont été pris. Le nombre des prisonniers dépasse 50.000; celui des canons capturés excède 300.
La révolution a éclaté à Pesth, à Prague, où la république a été proclamée, et à Vienne, où elle a été acclamée.
La Turquie a signé l’armistice en acceptant toutes les conditions des alliés.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button