Louis Guédet

Mercredi 13 novembre 1918

1524ème et 1522ème jours

6h soir  Parti hier matin pour Châlons et Épernay. Rencontré personne, ni Douce, ni son clerc, ni Girard. Vu seulement Lutta qui était encore exaspéré de l’attitude de 2 officiers d’administration toujours aussi arrogants et insolents qui venaient de la part du Ministre du Ravitaillement, par ordre de Pétain !! réquisitionner tous les vins qu’il pouvait avoir en stocks de prêt !! (Rayé)…été jusqu’à dire à Lutta que sa résistance était digne d’un Boche !! Toujours la même élégance de convenance !!

Épernay et Châlons sont pavoisées ! Le civil est calme, (rayé) qui (rayé) ! (Rayé) déplacée… Ils sont presque (rayé)! C’est tout dire ! (Rayé) !

Vu M. Hébert qui avait été mon voisin rue de Talleyrand pendant au moins les 20 premiers mois de la Guerre. Il me propose d’aller à Reims séance tenante, mais n’ayant pas prévenu chez moi, je n’ai pu accepter. Résultat (Rayé) !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Mercredi 13 – Mgr Neveux va au service des soldats à Avenay. Visite de M. Ballot
Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Mercredi 13 novembre

La proclamation de l’armistice a provoqué dans toutes les capitales du monde une profonde émotion. M. Lloyd George a fait une déclaration aux Communes. M. Wilson a prononcé un discours au Congrès de Washington pour dire que tous les buts de la guerre étaient atteints, saluer le changement qui s’était produit en Allemagne et ajouter que les Alliés devaient désormais un secours amical aux peuples émancipés.
La révolution continue en Allemagne. La république a été proclamée à Dresde. A Berlin, le gouvernement provisoire, qui s’est formé en attendant la Constituante, comprend trois socialistes majoritaires et trois minoritaires. La plupart des journaux de Berlin ont changé de titre pour prendre des dénominations démocratiques ou révolutionnaires.
Guillaume II a été consigné à la frontière hollandaise, en attendant que le cabinet de la Haye prît une décision sur son cas. Il aurait d’abord songé à se rendre à l’Angleterre.
Hindenburg s’est mis à la disposition du nouveau gouvernement de Berlin.
Les troupes italiennes atteignent le col du Brenne. Du 24 octobre au 4 novembre, elIes ont fait prisonniers 10.658 officiers et 416.116 hommes de troupes.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button