Cardinal Luçon

Lundi 25 – Visite de M. Grulet. Visite du Général Boyer commandant la 52c Division. Service remis du mardi au mercredi à raison du départ de la Division

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 25 novembre

L’occupation complète des territoires libérées de Lorraine et d’Alsace est en voie d’acheminement.
Au cours de la journée, nos troupes se sont installées dans un certain nombre de villes et de villages de la vallée de la Sarre, en particulier à Dillingen, Sarrebruck et Sarrelouis, où le général commandant la 10e armée est entré à la tête de ses troupes.
En Alsace, les régiments français, atteignant par leurs avant-gardes l’ancienne, frontière, ont pris possession de Woerth, Frœschwiller, Reichshoffen, Souetz, et Bischwiller.
La marche des Anglais continue de manière satisfaisante. Les éléments avancés de la 4 e armée ont traversé l’Ourthe, au sud de Bomal, et progressent à l’est de la rivière. Le nombre des canons abandonnés par l’ennemi est de 600.
La 3° armée américaine, poursuivant son avance à travers le Luxembourg, a atteint la frontière allemande de Wallendorf à Schengen.
Les éléments avancés belges se sont portés vers la ligne Lourmel-Bourg, Diest.
Les souverains belges ont fait leur entrée solennelle à Bruxelles. Albert 1er a lu, devant la Chambre, un vibrant discours.
M. Giolitti a été accusé dé trahison devant la Chambre italienne. La commission nommée pour enquêter sur les faits signalés a déclaré qu’elle n’avait été saisie d’aucun document probant.
Le président du Conseil bavarois Kurt Eisner declare que l’Allemagne est responsable de la guerre.
Le général de l’armée suisse Wille, tenu pour germanophile, a donné sa démission.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Strasbourg. – 25 Novembre 1918. – Défilé des Troupes, Place de la République, devant le Maréchal Pétain, en présence du Général Gouraud, commandant la IVe Armée française. Source : Gallica BNF

 

Share Button