Louis Guédet

Dimanche 13 octobre 1918

1493ème et 1491ème jours

5h soir  Temps gris pluvieux, maussade, froid. Messe ce matin, un seul soldat du 51e d’Artillerie que nous cantonnons !!… lourd courrier. Fini d’y répondre !! Je décide mon voyage à Paris pour le 24…  le 26 à St Cloud et le 28 à 2h réunion de notre Chambre. La première depuis le 29 juillet 1914, date à laquelle je commençais à écrire ces Notes de Guerre !!…

Le Petit Parisien annonce que l’Allemagne accepte les 14 conditions de Wilson !! Est-ce la Paix ? Je n’ai qu’un regret, c’est que nous n’ayons pas été chez eux porter la ruine et la dévastation pour qu’ils sachent ce que c’est ! Ce serait une grosse, une énorme, une irréparable faute de ne pas aller leur montrer ce que c’est que la Guerre !!… Cela m’inquiète beaucoup ! cela !… les brutes ne comprennent que le bâton et le fer, alors ?! Attendons ! mais pourvu que cet illuminé de Wilson !! ne fasse pas l’imbécile ! avec ses utopies ! Jean part demain à Paris.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Mardi 8 – Séjour à Paris

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

 Dimanche 13 – Visite de M. Sainsaulieu, Antony, Thouzet, et Deneux venant à Reims. Prise de Rethel. Visite de M. Jean Chandon et son neveu.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 13 octobre

Devant les attaques sans cesse renouvelées de nos troupes, l’ennemi a été contraint d’abandonner, sur un large front d’une soixantaine de kilomètres, toutes les positions qu’il défendait au nord de la Suippe et de l’Arnes.
Nous avons franchi la Suippe, enlevé Bertricourt, Amenancourt-le-Grand, Bazaincourt, Isles-sur-Suippe, Saint-Etienne-sur-Suippe. Toute la première position ennemie au nord de la Suippe est entre nos mains.
Les troupes franco-italiennes, ont progressé sur le Chemin-des-Dames, occupant Troyon, Courtecon, Cerny, Cuissy, Jumigny.
Les Anglais, à l’est de la Selle, près du Cateau, ont pris Biastre, et plus loin, Iwuy et Frespes.
L’ennemi a été chassé de Sailly-en-Ostrevent, Vitry-en-Artois, Drocourt et Fouquière.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button