Louis Guédet

Vendredi 26 juillet 1918

1414ème et 1412ème jours de bataille et de bombardement

10h matin  Beau temps, mais nuageux. De 11h du soir à 12h des avions vers Châlons et Vitry-le-François nous survolent parfois très bas, aucune explosion de bombe entendue. Toujours la même vie désœuvrée ! Fini les dernières lettres que j’avais à écrire.

5h  Courrier chargé. Répondu à ce que je puis, mais je suis exténué.

Communiqué insignifiant, qui en outre fait croire qu’une nouvelle attaque va avoir lieu probablement vers Amiens. Alors le pauvre Jean se trouvera dans la fournaise. Pauvre enfant. Tout cela me tue, me brise. Je suis découragé. Pas une lueur de tranquillité, de chance, de bonheur. Tout s’acharne contre moi, quoique je fasse ! (Rayé). Fatalité sur fatalité, malheurs sur malheurs ! Quoique je fasse, tout tourne contre moi ! pour m’écraser ! avec cela mes forces diminuent. La mort pour moi sera une vraie délivrance.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Vendredi 26 – Écrit au Saint-père pour sa fête: Visite de M. le Duc du Can – de Lady Austin Lee

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 26 juillet

Au sud de Montdidier, un coup de main nous a permis de ramener une trentaine de prisonniers.
Sur la rive nord de la Marne, l’ennemi a lancé au cours de la nuit une forte contre-attaque dans la région de Dormans. Il a réussi à occuper momentanément un petit bois à 1500 mètres au nord de Tréloup, et le village de Chassins, mais un retour offensif de nos troupes nous a rendu ces deux points peu après.
Au sud de l’Ourcq et dans la région à l’ouest de Reims, actions d’artillerie violentes.
L’ennemi a attaqué un poste anglais au sud de Villers-Bretonneux et y a pénétré; mais une contre-attaque immédiate l’en a rejeté. Un détachement ennemi a attaqué un autre poste britannique au nord de la Somme et a été repoussé. Des prisonniers ont été faits par nos alliés.
Ceux-ci ont légèrement avancé leur ligne au sud du bois Rossignol, dans le secteur d’Hébuterne. Ils ont fait des prisonniers aussi dans ce secteur et capturé 6 mitrailleuses. Activité de l’artillerie ennemie au sud et au nord de la Scarpe, au nord de Lens et en plusieurs points de la partie nord du front anglais.
Le baron Hussarek a été chargé définitivement de former le nouveau cabinet autrichien.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button