Louis Guédet

Mercredi 24 juillet 1918

1412ème et 1410ème jours de bataille et de bombardement

11h matin  Pluie battante toute la nuit. Je vais un peu mieux, fort affaibli. Je me lève à l’instant. André revient de Châlons, où tout est calme.

5h soir  Courrier assez chargé auquel j’ai répondu à la lettre près, mais je n’en puis plus. Je souffre de mon pied et des reins. Dans ce courrier lettre de félicitations du Ministre de l’Intérieur Pams (Jules Pams, ministre républicain, grand ami de Clemenceau (1852-1930)) pour ma conduite durant les hostilités… Sur le journal nomination du Président Hù comme Premier Président à la Cour d’Angers. Je lui écris pour le féliciter, tout en le regrettant comme relation. Nomination de M. Eugène Leroux, Directeur du Personnel au Ministère de la Justice, comme Directeur des Affaires Criminelles au même ministère. Directeur du Personnel M. Démangeât (Jules Edouard Démangeât (1862-1952)), juge d’instruction au Tribunal de la Seine. J’écris au Président Hù et à Bossu pour savoir s’ils connaissent ce nouveau Directeur du Personnel.

Voilà tout le nouveau, les nouvelles du front sont toujours bonnes.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Mercredi 24 – Mgr Le Roy dine avec nous. Visite de M. Rousseaux, vicaire de Mouzon. Visite de Mgr Connolly et du Rev. Mosh, son secrétaire, Aumôniers militaires américains.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 24 juillet

Au nord de Montdidier, une opération locale, vivement conduite, nous a permis d’occuper les villages de Mailly-Raineval, Sauvillers et Aubvillers. Nous avons fait 1500 prisonniers. Nous avons progressé sur les deux rives de l’Ourcq, en particulier vers Oulchy-la-Ville, et sur la rive nord de la Marne.
Les troupes anglaises ont légèrement avancé leur ligne au sud d’Hébuterne, de Merris et de Meteren. Elles ont également amélioré leurs positions dans le secteur d’Hame1, au nord d’Albert. Elles ont exécuté avec succès des raids aux environs d’Ablainzevelle, Ayette, Oppy, Avion et Lens, ramenant des prisonniers et des mitrailleuses.
Aux environs de Merris, à la suite d’une rencontre de patrouilles, au cours de laquelle une cinquantaine d’Allemands ont été tués, elles ont encore capturé des prisonniers et des mitrailleuses.
L’artillerie ennemie se servant d’obus à gaz toxiques, s’est montrée active dans le secteur de Villers-Bretonneux, de même que dans celui de Dickebusch.
Sur le front italien, duels d’artillerie dans la zone du Tonale, dans le Vallarsa et sur le bord est du plateau d’Asiago. Nos alliés ont par leur feu, dispersé des troupes et des convois dans la région du Stelvio et dans le val Brenta.
En Albanie, les Italiens ont continué leur avance dans l’arc du Devoli, au nord de Bérat et enlevé la hauteur 900. Ils ont capturé des prisonniers et des mitrailleuses.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button