Louis Guédet

Samedi 15 juin 1918

1373ème et 1371ème jours de bataille et de bombardement

1h1/2 soir  Temps couvert, froid, le baromètre descend. Quelques lettres. Une de Guichard, Vice-président des Hospices de Reims, qui m’annonce qu’il espère avoir sous peu le ruban rouge de Houlon. Comme lui je dis : « Il ne l’aura pas volé… » Rien d’autre de saillant. L’attaque sur Compiègne et Paris parait endiguée. Où vont-ils essayer de percer maintenant ? Pourvu que ce ne soit pas de notre côté. Ce que je ne puis croire, ils n’y ont plus d’intérêt. Vers les Britanniques plutôt. Gare à Jean. Je ne serais jamais en paix, une heure, une minute sans souci. Tout cela m’écrase.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Samedi 15 – Réception de la réponse du Président de la R. (ci-dessus). Installé ma bibliothèque double, dans ma chambre-bureau

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 15 juin

Situation plus calme sur l’ensemble du front.
Nous avons réussi plusieurs incursions dans les lignes ennemies, au nord de Grivesnes, dans la région de Courcelles et ramené une trentaine de prisonniers.
Vers la ferme des Loges, nous avons réalisé quelques progrès. Une attaque ennemie a été brisée près de la ferme d’Antheuil.
Entre la forêt de Villers-Cotterets et Château-Thierry, la lutte d’artillerie s’est poursuivie activement pendant la nuit.
Nos patrouilles ont fait des prisonniers dans la région de Bussiares, à l’ouest de Reims et en Champagne.
Les Anglais ont effectué des raids heureux vers la Neuville-Vitasse et Givenchy-lès-la Bassée. Rencontres de patrouilles à leur avantage au sud-ouest de Gavrelles et au nord-ouest de Merville. Ils ont fait des prisonniers et capturé des mitrailleuses. Ils ont repoussé une grosse attaque au sud-ouest de Merris et, là encore fait des prisonniers.
Canonnade dans le secteur de Villers-Bretonneux et dans la vallée de la Scarpe.
Les Italiens ont arrêté une offensive ennemie dans la région du Tonale et fait 130 prisonniers.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Share Button