Cardinal Luçon

Jeudi 10 – + 7°. Dégel et verglas. Visite du Colonel… à Pouillon et d’un officier allié à la Famille de Beaufort, fondatrice des Petites Sœurs des Pauvres. Mgr Neveux indisposé.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 10 janvier

Le chiffre total des prisonniers que nous avons ramenés dans nos lignes, au cours de l’incursion effectuée au nord de Seicheprey est de 178 dont 1 officier et 18 sous-officiers.
Actions réciproques d’artillerie sur la rive droite de la Meuse, dans les secteurs de la cote 344 et de Beaumont.
Un coup de main allemand sur nos petits postes de Nomény n’a donné aucun résultat.
En Macédoine, tirs de destruction opérés avec succès par l’artillerie lourde britannique dans la région de Doiran.
Sur le front serbe et dans la vallée du Haut-Skumbi, plusieurs reconnaissances ennemies ont été dispersées.
Entre les lacs, une attaque locale sur nos tranchées a été repoussée après un vif combat à la grenade.
Vives rafales de feux au front italien, pardessus la Brenta et tirs de harcèlement à travers la Piave, entre les hauteurs de Valdesso-Viadena et le Montello.
Une attaque ennemie a été dispersée dans la région d’Asiago. Des prisonniers ont été faits dans la région de L’Asolone. Combat de bombes à main sur le Solarelo. Des mouvements ennemis ont été efficacement battus autour de Noventa.
Les Portugais ont repoussé deux fortes patrouilles allemandes en faisant des prisonniers.


 

Share Button