Cardinal Luçon

Dimanche 2 – Nuit et journée tranquille. Bombes à 6 hl/2 sur Sainte-Geneviève. Visite à M. le Curé.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 2 septembre

Sur le front de l’Aisne, après une courte préparation d’artillerie, nous avons attaqué les positions ennemies au nord-ouest d’Hurtebise. Nos troupes ont enlevé d’un seul bond tous les objectifs assignés sur un front de 1500 mètres et sur une profondeur de 300. Nous avons ensuite brisé par nos feux trois violentes contre-attaques et élargi le terrain conquis. 180 prisonniers dont 6 officiers ont été faits.
Les reconnaissances effectuées ont constaté la présence d’un grand nombre d’ennemis tués tant au cours de la préparation d’artillerie que pendant la lutte, qui a été très violente. L’aviation a participé à l’attaque, se maintenant à des hauteurs variant de 100 à 600 mètres et mitraillant l’ennemi dans ses tranchées et ses batteries. Tous les appareils sont rentrés.
En Champagne, au sud de la butte du Mesnil nous avons repoussé un fort coup de main et fait des prisonniers.
Canonnade en avant de Verdun.
Sur le front Italien, lutte dans les pentes nord du mont San Gabriele, et à l’est de Gorizia. L’ennemi a été repoussé. Nos alliés ont fait 685 prisonniers, parmi lesquels 32 officiers. Le total depuis le début de la bataille est de 27300.
Sur le front russe, les Austro-Allemands n’ont tenté que de légères attaques, qui ont été brisées.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


 

Share Button