Cardinal Luçon

Mardi 17 – + 16°. Nuit tranquille en ville. Projections très puissantes dans la direction de l’est. Canon extrêmement loin, à peine perceptible.

Rentrée à Reims de Mgr Neveux.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mardi 17 juillet

A la faveur d’un feu roulant qui a duré plusieurs heures, les Allemands ont prononcé une puissante attaque sur le saillant de notre ligne à l’ouest de Cerny. Un combat s’est engagé avec violence et s’est prolongé avec des alternatives d’avance et de recul. Malgré les gros effectifs qu’ils avaient mis en œuvre, les assaillants ont été finalement rejetés de la tranchée de soutien où ils avaient pénétré et n’ont pu conserver que des éléments de première ligne sur un front de 500 mètres environ.
Vive activité d’artillerie dans le secteur de Craonne.
En Champagne, après une sérieuse préparation d’artillerie, nos troupes ont attaqué les positions allemandes en deux points du front.
Conduite avec une vigueur exceptionnelle, l’attaque a réussi à atteindre tous ses objectifs. Au nord du Mont-Haut et sur les pentes nord-est du Téton, nos soldats ont enlevé, sur une largeur de 800 mètres et une profondeur de 300, les réseaux de tranchées puissamment organisés de l’ennemi. Les contre-attaques allemandes ont été brisées avec de lourdes pertes pour nos adversaires. Nous avons capturé 360 officiers et soldats.
Les Anglais ont repoussé une tentative ennemi au sud de Lombaertzyde. A l’est d’Hargicourt, à l’ouest de Warneton, à l’ouest de Oosttaverne et au nord d’Ypres, les patrouilles ennemies ont subi des échecs.
Les Russes ont brisé des entreprises allemandes au nord-ouest de Kalusz. Ils ont capturé de ce côté 16 officiers et 600 hommes. Dans le secteur de Lodziany, ils ont chassé les Autrichiens de leurs positions et fait 1000 prisonniers.

Source : La guerre 14-18 au jour le jour

Share Button