Cardinal Luçon

Lundi 16 – + 15°. Nuit tranquille en ville. Vers 2 à 3 h., canonnade française – sur quel point ? A 6 h. 1/2 ou 7 h. Bombardement sur la ville. Des éclats tombent autour de mon perron ; un éclat brise un fleuron de la rampe. De 6 h. 30 à 10 h. 30, et de 11 h. 30 à 3 h. environ (……… ). A 5 h. soir j’ai parcouru les rues Vauthier Lenoir, Université, Barbâtre, Gerbert, jus­qu’au boulevard Gerbert, dévasté affreusement. Visité le couvent,……….. et chapelle du Carmel. De 2 h. à 4 h. quartier Saint-André ravagé. Souscrip­tion à l’occasion de nos dévastations. Lettres remerciement (Recueil, p. 112).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Lundi 16 Juillet

Les Allemands ont prononcé une attaque sur nos positions au sud de Courcy. Après un vif combat, nous avons repris à l’ennemi quelques éléments de tranchées où il avait pris pied, à l’exception d’un petit poste qui est resté entre ses mains.
Vive activité des deux artilleries en de nombreux points du front. A la cote 304 et dans les régions du Mont-Haut, du Casque et du Téton, le bombardement a atteint une grande violence.
Reims a reçu 2000 obus. Il y a eu 2 blessés.
L’artillerie allemande a violemment bombardé les tranchées belges et les voies de communication dans la région de Hetsas. Des avions ennemis ont jeté des bombes sur Furnes.
Sur le front de Macédoine, des patrouilles bulgares ont été repoussées dans la région de la Strouma. Activité moyenne d’artillerie dans la région du Vardar.
L’ennemi a lancé deux attaques pour déloger nos alliés de la région de Kalusz. Il a été repoussé.
Les Russes out occupé un nouveau village dans le même secteur.
Un détachement d’alpins italiens a surpris et enlevé un poste ennemi dans le val Camonica. Canonnade entre les vallées de l’Adige et de l’Astico.

Source : La guerre 14-18 au jour le jour

 

Share Button