ob_dd8317_amicarte51-100…Me voilà arrivé à destination depuis six jours, mon voyage s’est effectué sans incident.
Ces jours-ci, j’ai été faire une tournée parmi les ruines de la ville, les trois quarts des maisons sont détruites et tous les jours, de nouvelles bombes tombent dans la cité.
Depuis huit jours, on entend le canon de la bataille de l’Aisne, les journaux ont du vous renseigner sur les résultats.
Affectueux bonjour au Brigadier Serperstre et aux amis, sans oublier Mme Dubois.
Cordiale poignée
de main, un ami qui ne vous oublie pas.

ob_5541ac_2014-01-06-g-dubois-065

Dans ce courrier, non daté, l’expéditeur évoque la seconde bataille de l’Aisne, commencée le 16 avril 1917, avec la tentative pour nos soldats de reprendre le front allemand entre Soissons et Reims vers Laon, sous les ordre du général Nivelle.

Le 15 au soir, le général Nivelle faisait communiquer à toutes les troupes l’ordre du jour suivant :

« Aux officiers, sous-officiers et soldats des Armées françaises. L’heure est venue. Confiance, courage et vive la France ! »

La carte envoyée de Reims représente les importantes destructions à l’angle des rue de l’Isle et Montoison, des rues proches du square des Cordeliers, mais difficile, vue l’état des maisons, d’affirmer de quel côté a été prise la photographie, mais il semble bien que ce soit dans l’axe ci-dessous, en direction de la Rue des 3 Raisinets.

ob_bf14d2_2014-01-06-l-ile-montoison-situation
Share Button