Cardinal Luçon

Samedi 10 – Nuit tranquille. Neige fond lentement ; + 2°. Réponse à M. de Monicault. Visite au Major et à M. Biaise.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Samedi 10 mars

Dans la région de Crapeaumesnil (sud de Roye) et près d’Auberive, nos détachements ont pénétré sur plusieurs points dans les tranchées adverses où des destructions importantes ont été effectuées. Au cours de ces actions, nous avons fait une vingtaine de prisonniers.

Dans le secteur de Maisons-de-Champagne, les Allemands ont à trois reprises lancé des contre-attaques violentes sur les positions reconquises par nous. Nos tirs de barrage et nos feux de mitrailleuses ont brisé partout les efforts de l’adversaire qui a dû se retirer, laissant un grand nombre de cadavres sur le terrain. De notre côté, nous avons réalisé des progrès au cours de la journée et enlevé de nouvelles tranchées au nord de la route qui va de la Butte-du-Menil à Maisons-de-Champagne. Le chiffre total des prisonniers faits par nous dans cette région s’élève à 170 dont 4 officiers.

Les Russes, dans la région d’Olay, ont infligé un échec aux Allemands.

En Arménie, dans la direction de Suvai, les éclaireurs russes ont attaqué les Turcs et se sont emparés de leur tranchée. Nos alliés ont également progressé au sud du lac d’Ourmia.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Crapeaumesnil

Share Button