Cardinal Luçon

Mercredi 7 – Nuit très bruyante. Violente canonnade toute la nuit à l’Est et au Sud-Est. Visite aux deux Fourneaux Économiques (rue Féry, Moulins Brûlés). Toute la matinée, canons allemands, à partir de 1 h., violente ca­nonnade française. Visite de M. N… gendre de M. Saglio, de Blachy, No­taire à Autun. Neige abondante à 3 h. qui couvre la terre d’une couche épaisse. Coups de canons entre batteries adverses.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Mercredi 7 mars

Entre Oise et Aisne, nos tirs de destruction ont bouleversé les organisations allemandes au nord-ouest de Moulin-sous-Touvent et démoli des casemates et des abris au nord d’Autrèches.

Sur la rive droite de la Meuse, la lutte s’est poursuivie au nord du bois des Caurières. Les Allemands ont essayé de nous chasser de nouveau des éléments de tranchée reconquis par nous. Toutes leurs tentatives ont été brisées par nos feux et nos contre-attaques. La lutte d’artillerie continue dans la région au nord de Douaumont.

Deux coups de main exécutés par nous, l’un au sud de Lassigny, l’autre dans le secteur d’Ammertzwiller, nous ont permis de faire des prisonniers.

L’artillerie belge a bombardé avec succès les organisations ennemies de la région d’Hetsas. Lutte de bombes vers Steenstraete.

Les Anglais ont progressé au nord-ouest d’Irles et au nord de Puisieux-au-Mont. Un coup de main a été exécuté sur les tranchées allemandes à l’est de Bouchavesnes. Des détachements ennemis, qui se formaient en vue d’une contre-attaque, ont été dispersés par l’artillerie.

Les troupes russes ont continué leur avance en Perse.

Les Italiens ont repoussé deux violentes attaques autrichiennes.

Le président Wilson, dans un discours inaugural du Capitole, a dit que l’Amérique pourrait être mêlée intimement à la lutte.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Moulin-sous-Touvent (Oise)

Share Button