Cardinal Luçon

Lundi 12 – A 6 h. + 9°. Neige disparue sans pluie. Nuit tranquille ; 10 h. à 10 h. 1/2, bombes allemandes par rafales sur nos batteries. Visite du Général du Plessis. Nuit très agitée du côté allemand. A partir de minuit, bombes sifflantes lancées à intervalles réguliers et très rapprochés jusqu’à 7 h. 15 du matin, probablement contre la relève de nos divisions. Celle du Général du Plessis partant, celle du Général Lanquetot revenant. A 6 h. soir, une bombe est tombée rue Chanzy : 2 tués, un blessé, ambulance Cana. 5 obus, parc de Muire.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
CPA : Rue Chanzy

Rue Chanzy


Lundi 12 mars

Dans la région de Nouvron, au nord de l’Aisne, grande activité des deux artilleries. Une tentative de coup de main sur un saillant de nos lignes, au nord-ouest de Reims, a été arrêtée net par nos feux et a coûté des pertes à l’ennemi.

Sur la rive droite de la Meuse, une autre tentative de l’ennemi dans la région de Bezonvaux a complètement échoué. Sur la rive gauche, nous avons exécuté des tirs de destruction sur les organisations allemandes du secteur de Forges. Un dépôt de munitions a explosé.

Canonnade intermittente sur le reste du front, plus vive dans les secteurs de Maisons-de-Champagne et de Navarin.

Un avion allemand a jeté des bombes sur Belfort. Ni pertes ni dégâts.

Le nombre des prisonniers faits par les Anglais au cours des opérations qui ont abouti à la prise d’Irles monte à 292, dont 3 officiers.

Deux détachements qui se formaient en vue d’attaque, à l’ouest et à l’est de l’Ancre, ont été pris sous nos feux d’artillerie avant que leur mouvement ait pu se développer.

Canonnade dans les régions de la Somme et de l’Ancre, au sud d’Arras et dans les secteurs d’Armentières et d’Ypres.

Les Anglo-Indiens sont entrés dans la ville de Bagdad après avoir infligé un échec sanglant aux Turcs.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button