Louis Guédet Vendredi 25 août 1916  Saint Louis 713ème et 711ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Triste fête, la tristesse au cœur. Les soucis présents et à venir. J’aurais pleuré toute la journée si j’avais osé. Seul, abandonné, que c’est dur ! loin des siens. Quel calvaire ! Reçu lettre de Marie-Louise, répondu à …Voir +