Cardinal Luçon

Mardi 25 Nuit tranquille ; mais de temps en temps violentes bordées au loin ; aéroplanes. Temps superbe. Visite de M. le Curé de S. André. Lettre au Frère Directeur des Écoles de Montevideo ; Recueil, p. 127.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Mardi 25 avril

En Belgique, activité de notre artillerie dans les secteurs de Westende et de Steenstraete.
Au nord de l’Aisne, une reconnaissance allemande a été repoussée avec pertes sur le plateau de Paissy.
En Argonne, nous avons exécuté des tirs de concentration sur la région de Malancourt.
A l’ouest de la Meuse, le Mort-Homme a été à nouveau bombardé. Nous avons dispersé plusieurs reconnaissances ennemies au sud d’Haucourt. Au bois des Caurettes, nous avons progressé à la grenade et fait une trentaine de prisonniers, dont un officier.
Canonnade intermittente à l’est de la Meuse et en Woëvre.
Dans les Vosges, vers le Bonhomme, nous avons enlevé un petit poste allemand.
Nos avions ont jeté 28 obus et bombes incendiaires sur la gare de Longuyon, 5 obus sur celle de Stenay, 12 sur les bivouacs à l’est de Dun, 32 sur les bivouacs de la région de Montfaucon.
Un aéroplane allemand qui venait sur Douvres a été chassé.

Source : la Grande Guerre au jour le jour.


317_001

 

Share Button