Cardinal Luçon

Lundi 24 – Nuit tranquille ; + 4. Journée assez tranquille ; quelques gros coups de canon.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Lundi 24 janvier
En Belgique, notre artillerie a effectué des tirs sur les ouvrages ennemis de la région de Nieuport.
A la suite d’explosions de mines et d’un violent bombardement, les Allemands nous ont attaqués dans la région de Neuville-Saint-Vaast. Ils ont pu pénétrer, sur un front de plusieurs centaines de mètres, dans les tranchées de première ligne et jusqu’à la tranchée de soutien, mais nos contre-attaques les ont délogés de la presque totalité du terrain enlevé. Ils ont subi des pertes considérables.
Nos canons de tranchées ont fortement endommagé les organisations adverses de la ferme du Choléra et du plateau de Vauclerc et fait exploser un dépôt de munitions à l’est de Reims.
En Champagne, notre artillerie a endommagé les tranchées ennemies dans la région de Maison-de-Champagne.
Vingt-quatre avions français ont bombardé les gares et les casernes de Metz, lançant 130 obus. Les avions bombardiers étaient escortés de deux escadrilles de protecteurs, qui ont livré dix combats en cours de route.
Les Anglais signalent une nouvelle et sanglante bataille en Mésopotamie.
Les Russes, poursuivant l’armée turque, ont fait un grand nombre de prisonniers aux abords d’Erzeroum.
Un taube est venu survoler la côte du comté anglais de Kent où il a lancé des bombes.
Le roi du Montenegro a quitté Rome, se rendant à Lyon.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


 

Petit cimetière de Neuville Saint-Vaast : [photographie de presse] / [Agence Rol] :

Share Button