Cardinal Luçon

Vendredi 24 – Nuit tranquille. + 4 degrés – Pluie, tempête toute la nuit. Via Crucis in Cathedrali. Canon vers 4 h. du côté du Nord. J’ai entendu siffler et éclater un obus.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Juliette Breyer

Vendredi 24 Décembre 1915.  Je suis allée chez vous. Je suis montée au grenier ; tout est retourné. Et dans le malheur j’ai encore de la chance. Pense qu’il n’y a pas longtemps j’avais encore tout mon mobilier. Si je l’avais laissé je n’aurais plus rien retrouvé. Ton grand portrait qui se trouvait dans la chambre n’a rien et pourtant il y a beaucoup d’éclats. Je l’ai rapporté aux caves. Si tu avais vu notre petite quand je suis rentrée avec ! « Papa » a-elle dit, et pourtant tu es bien plus jeune que sur le portrait de soldat. Toute la journée je l’ai laissé sur la table. Je suis sure que si tu revenais, en te voyant elle te dirait papa …

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne


 

Vendredi 24 décembre

Notre artillerie s’est montrée active en Artois (région de Givenchy et abords de la route de Lille).
Nous avons bombardé efficacement un convoi automobile sur la rive nord de l’Aisne, entre Condé et Vauteuil.
Lutte de mines en Woëvre (sud-est de la forêt d’Apremont).
A l’Hartmannswillerkopf, à la suite de contre-attaques ennemies, nos éléments de gauche sur les pentes au nord du sommet sont revenus à leurs positions de départ.
Au centre et à droite, sur les croupes au sud-est du sommet, et plus au sud jusqu’en face de Wattwiller, nous avons gardé entièrement le terrain conquis sur un front de 2 kilomètres. La neige a interrompu les opérations finalement. L’ennemi a canonné les pentes nord et le sommet de l’Harmannswillerkopf.
Les Turcs ont ramené à Constantinople une partie des troupes de Boulaïr (presqu’île de Gallipoli).
La concentration austro-allemande s’accentue à la frontière de la Macédoine grecque.
M. Skouloudis annonce qu’il va remettre sa démission au roi Constantin.
Une panique a eu lieu à Hambourg, sur la rumeur de l’arrivée d’avions alliés.
Les Russes ont remporté des succès et fait des prisonniers sur le
front de Galicie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button