Cardinal Luçon

Mercredi 8 – Violente canonnade à l’Est et au Sud de Reims pendant longtemps, au milieu du jour. Visite de M. Douillard, aumônier militaire. Réception d’une lettre de M. Bihéry donnant nouvelles de Charleville.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume

 

Mercredi 8 décembre

Notre artillerie et l’artillerie belge ont bouleversé un ouvrage ennemi dans la région d’Hetsas. Deux dépôts de munitions ont sauté.
Violente canonnade en Artois. Bombardement réciproque intense dans la région de Givenchy où ont lieu également des combats à coups de grosses bombes. Près de la route de Lille, nos batteries ont exécuté des tirs heureux.
Combats de patrouilles à notre avantage dans la région de Craonne.
En Champagne combat pour la possession d’une tranchée avancée au sud de Saint-Souplet. Nous avons déjà reconquis une grande partie de l’élément perdu.
Attaque allemande près de la butte de Souain.
Le conseil de guerre des alliés a tenu une seconde séance à Paris.
Les Russes ont remporté un succès sur le Styr, en brisant une offensive allemande.
Les Italiens signalent de nouveaux avantages sur l’Isonzo.
Une escadre autrichienne a bombardé la côte albanaise, près de Saint-Jean-de-Medua. Nous avons perdu le sous-marin Fresnel dont l’équipage a été capturé.
Le gouvernement grec a envoyé à Salonique un colonel d’état-major, le colonel Pallis, pour discuter avec le général Sarrail les mesures de détail à adopter.

 

Share Button